Aquatic Living Resources

Research Article

Utilizing social sciences in fisheries management

L'introduction des sciences sociales pour la gestion des pêches

Clay, Patricia M.a1 and McGoodwin, James R.a2

a1 National Marine Fisheries Service, Northeast Fisheries science Center, 166 Water Street, Woods Hole, MA 02453, USA

a2 Dept. of Anthropology, Campus Box 233, University of Colorado, Boulder, CO 80309, USA

Abstract

Historically, nation-state level fisheries management has relied primarily on the disciplines of biology, ecology, and to some extent economics – usually in some combination, and with varying degrees of emphasis and success. Recently, as an increasing number of fisheries have begun to experience severe declines there has been increased interest in how social scientists might help to address some of these problems. In managing fisheries, it is humans who must be understood and managed. Furthermore, some managers have begun to question the view of biological conservation as the primary goal of management, sceing economic and social goals as equally important. Social science studies of fisheries indicate that not all members of a given user group operate in the same way, or have the same impact on marine ecosystems. People's behavior is often influenced by family, community, and other sociocultural variables in addition to economic and cological considerations. Using the perspectives and methodologies derived froin disciplines such as anthropology and sociology, fisheries managers should be able to develop policies which integrate and balance economic, social and biological objectives. Management systems which are more compatible with broad user group values should result in higher coinpliance and reduced enforcement costs. An overview of recent social science research pertaining to fisheries management is discussed, and examples presented on the relevance of social science information in crafting successful management regimes.

Résumé

Historiquement, pour chaque pays la gestion nationale des pêches a reposé principalement sur l'apport de la biologie et de l'écologie avec seulement dans quelques cas une extension à l'économie – généralement au travers de quelques rapprochements et ce, avec divers degrés de développement et de succès. Récemment, comme un nombre croissant de pêcheries ont commencé à connaître des phases de déclin majeur, il y a eu un regain d'intérêt pour savoir comment les sciences sociales pourraient aider à résoudre certaines des questions posées. Pour la gestion des pêches, ce sont en effet les comportements humains qui doivent être analysés et régulés. En outre, plusieurs gestionnaires ont commencé à s'interroger à propos de l'idée même de conservation des ressources prise comme objectif premier de la gestion des pêches, mettant en évidence l'importance équivalente des objectifs sociaux et économiques. Les études de pêcheries réalisées en sciences sociales indiquent que tous les membres d'un groupe donné d'usagers ne se conduisent pas exactement de la même façon, et n'ont pas le même impact sur les écosystèmes marins. Le comportement de ces acteurs est souvent déterminé par la famille, les communautés d'appartenance, et autres variables socio-culturelles qui s'ajoutent aux déterminants économiques et écologiques. En utilisant les perspectives et méthodologies déduites des disciplines telles que l'anthropologie et la sociologie, les gestionnaires des pêches devraient être capables de mettre en œuvre des politiques de régulation qui tiennent compte d'un équilibre cntrc les objectifs de natures diverses, économiques, sociaux, biologiques. Les systèmes de gestion qui sont les plus compatibles avec les valeurs du plus grand nombre d'usagers devraient permettre d'augmenter l'adéquation des systèmes au comportement des acteurs et réduire ainsi les coûts de contrôle. Une revue des travaux récents en sciences sociales à propos de la gestion des pêches est présentée ici, et quelques exemples sont donnés, illustrant l'importance des informations fournies par les sciences sociales pour la définition de régimes de gestion les mieux adaptés.

(Accepted April 4 1995)

(Online publication July 15 1995)

Key Words:

  • Sociocultural variables ;
  • management regimes ;
  • anthropology and sociology ;
  • fisheries management ;
  • user group ;
  • enforcement costs

Mots clés:

  • Variahles socio-culturelles ;
  • régimes de gestion ;
  • anthropologie et sociologie ;
  • objectifs de la gestion ;
  • groupes d'usagers ;
  • coûts de contrôle
Metrics