Aquatic Living Resources

Research Article

Infaunal community changes as a result of commercial clam cultivation and harvesting

Modification de l'endofaune en relation avec l'élevage des palourdes

Kaiser, Michel J.a1, Edwards, D. Briana1 and Spencer, Brian E.a1

a1 Ministry of Agriculture, Fisheries and Food, Directorate of Fisheries Research, Benarth Rd., Conwy, Gwynedd, LL32 8UB, UK

Abstract

Manila clams, Tapes philippinarum (Adams and Reeve) are cultivated beneath plastic netting, to protect them from excessive predation, and harvested after approximately two years. Both the on-growing and harvesting process have the potential to alter benthic communities. In order to study these effects, we surveyed a clam lay and uncultivated areas at a site of commercial clam cultivation in south-east England. Surveys were undertaken at the end of the growing stage, immediately after harvesting by suction dredge and seven months later. Infaunal abundance was greatest within a net covered clam lay than in proximate and distant control areas, but the total number of species encountered was similar in all areas (20–22). These differences were not attributable to variation in sediment structure or environmental variables between the areas sampled. Tube-building polychaetes, such as Lanice conchilega and Euclymene lumbricoides, were particularly abundant within the cultivated area as was the errant polychaete, Syllis gracilis. Harvesting by suction dredge altered sediment composition by removing the larger sand fractions down to the underlying clay substratum, consequently there was a large reduction in the density of all individuals and the total number of species. Seven months later, no significant difference was found between the infaunal community in the harvested clam lay or either of the control areas and sedimentation had nearly restored the sediment structure. These observations indicate that the practice of clam cultivation does not have long-term effects on the environment or benthic community at this site.

Résumé

Les palourdes japonaises, Tapes philippinarum sont cultivées sous des filets de plastique pour les protéger d'une prédation excessive et récoltées après deux ans d'élevage approximativement. Àla fois, la croissance et la récolte peuvent altérer les communautés d'organismes vivants du benthos. Afin d'étudier ces effets, nous avons prélevé des échantillons sur des zones cultivées ou non de palourdes, sur un site d'élevage dans le sud-est de l'Angleterre. L'étude a été entreprise lors des dernières étapes de la croissance, immédiatement après la récolte effectuée par une drague à succion et enfin, sept mois plus tard. La faune présente dans le sédiment était plus abondante sous la protection du filet que dans les zones témoins, mais le nombre total d'espèces rencontrées était similaire dans toutes les zones (20 à 22). Ces différences ne sont pas attribuables à la variation de la structure du sédiment ou aux paramètres environnementaux des zones échantillonnées. Les annélides polychètes tubicoles tels que Lanice conchiliga et Euclymene lumbricoides sont particulièrement abondants dans la zone cultivée de même que le polychète errant, Syllis gracilis. La récolte par succion altère la composition du sédiment en enlevant la fraction la plus grossière du sable jusqu'à la couche d'argile sous-jacente. En conséquence, il y a une diminution en densité de tous les individus et du nombre total d'espèces. Sept mois plus tard, aucune différence significative n'était trouvée entre l'endofaune de la zone cultivée et celle de la zone témoin; la sédimentation a pratiquement restauré la structure du sédiment. Ces observations indiquent que la pratique de l'élevage de palourdes n'a pas d'effet à long terme sur l'environnement ou sur la communauté benthique de ce site.

(Received November 28 1994)

(Accepted September 11 1995)

(Online publication January 15 1996)

Key Words:

  • Clam cultivation ;
  • benthic community ;
  • harvesting ;
  • environmental impact

Mots clés:

  • Élevage de palourdes ;
  • communauté benthique
Metrics