Aquatic Living Resources

Research Article

Fish diversity and distribution in the Gambia Estuary, West Africa, in relation to environmental variables

Diversité et répartition des peuplements de poissons dans l'estuaire de la Gambie, Afrique de l'Ouest, en relation avec des variables environnementales

Albaret, Jean-Jacquesa1, Simier, Moniquea2, Darboe, Famara Samboua3, Ecoutin, Jean-Marca1, Raffray, Jeana1 and Luis Tito de Moraisa1

a1 IRD, BP 1386, Dakar, Senegal

a2 IRD, Centre de Recherche Halieutique Méditerranéenne et Tropicale, avenue Jean Monnet, BP 171, 34203 Sète Cedex, France

a3 Department of Fisheries, 6, Col. Muammar Ghaddafi Avenue, Banjul, The Gambia

Abstract

The Gambia Estuary, a “normal” estuary with a decreasing salinity gradient from the mouth towards the head, is moderately exploited by small-scale fisheries and does not receive any severe pollution from either agriculture or industrial activities. Neither the Gambia River nor its estuary are artificially impounded. As the last large West African estuary free of major human disturbance, it is of considerable interest for comparative studies on the effect of major environmental perturbations in West African estuarine ecosystems. The aquatic environment and fish communities of the Gambia Estuary (about 250 km long) were studied by purse seine sampling at different periods in the river cycle, covering all hydro-climatic seasons that are characteristic of West African estuaries. Emphasis was placed on the diversity, composition, structure and distribution of fish assemblages in relation to fluctuations in physico-chemical factors such as water temperature, salinity and turbidity. Results on the aquatic environment, mainly the salinity range (from freshwater to 39) and dissolved oxygen (never a limiting factor for fish in the estuary) and on the main characteristics of the fish fauna (high diversity of life cycles, all the ecological categories represented) indicated that the Gambia Estuary was free of major climatic perturbation and reinforced the choice of this system as a reference for the study of the effects of major perturbations on estuarine tropical fish communities.

Résumé

L'estuaire du fleuve Gambie, de type « normal » (présentant un gradient de salinité décroissant de l'aval vers l'amont) est modérément exploité par la pêche, exempt de pollution agricole ou industrielle grave, et sans barrage sur l'ensemble de son cours : il constitue le dernier milieu estuarien d'Afrique de l'Ouest préservé de perturbations naturelles ou d'origine anthropique importantes. Il présente donc un intérêt considérable pour l'évaluation comparative des effets de perturbations majeures sur la faune aquatique, subies par d'autres milieux similaires de la région. Les peuplements de poissons de la totalité de la zone estuarienne de la Gambie (environ 250 km de long) ont été étudiés au moyen de pêches expérimentales réalisées à la senne tournante coulissante, à des périodes caractéristiques du cycle hydro-climatique. La diversité, la nature, la structure et la dynamique des communautés ichtyologiques ont été précisées et reliées aux principales variables de l'environnement aquatique telles que la salinité et la turbidité. Les données concernant l'environnement aquatique, principalement la gamme de salinité (de l'eau douce à une salinité de 39) et l'oxygène dissous (qui n'est jamais un facteur limitant pour les poissons dans l'estuaire), et les principales caractéristiques de l'ichtyofaune (diversité des cycles biologiques, présence de toutes les catégories écologiques possibles) ont montré que l'estuaire de la Gambie ne subissait pas de stress climatique majeur ; ces résultats justifient le choix de ce système comme milieu de référence pour l'étude des effets des perturbations sur les communautés de poissons estuariens tropicaux.

(Received July 25 2003)

(Accepted November 12 2003)

(Online publication March 15 2004)

Key Words:

  • Fish community ;
  • Aquatic environment ;
  • Estuary ;
  • Gambia ;
  • West Africa

Correspondence:

c1 albaret@ird.sn

Metrics